Méditation pleine conscience dans la vie de tout les jours

Et si ça servait vraiment ?

Aujourd’hui, on peut entendre un peu partout qu’il faut gérer ses émotions, la notion de gestion émotionnelle et de bien être commençant à percer dans notre société, de base très orientée production/consommation. Simple phénomène de mode ou vrai retour au sources ?

Bien entendu, vous me direz, mon point de vue est forcément biaisé, je parle de bien être et de gestion émotionnelle dans tout mon site, alors je ne vais pas dire que c’est un placébo…

Mais, en allant plus loin, certains se sont demandé, si la méditation et donc la gestion émotionnelle est si miraculeuse que ça, pourquoi ne pas tenter de l’appliquer réellement dans la vie de tout les jours ?

Plusieurs initiatives ont à ce titre été lancées, par différentes personnes et organisations, croyant bien sûr dans la méditation, et qui ont proposé de l’apporter dans différents endroits représentatifs de notre société.

Tout d’abord, un essai belge, apporté dans le milieu scolaire

L’article suivant étant très bien construit autour du reportage, je préfère vous laisser le découvrir directement : la méditation pleine conscience à l’école.

Ensuite, un essai français, en milieu carcéral

Car, en effet, la méditation et la gestion émotionnelle sont des outils aidant à la régulation des émotions, et donc de la violence.

De ce fait, que dire des détenus de nos prisons française ? La violence est-elle innée comme certains le pensent, et donc dans ce cas les individus concernés définitivement « inaptes à la vie sociétale », ou alors n’est-ce qu’une dérive supplémentaire d’une société trop fortement axée sur la consommation, au point d’avoir oublié de transmettre de vrais clés à ses propres citoyens ?

Voici donc un article, et un reportage de Emergences, qui à tenté l’expérience d’apporter la méditation pleine conscience en prison.