Lithothérapie, ou comment utiliser les pierres semi-précieuses

Je voudrais vous résumer ici ce que j’ai appris et compris sur l’utilisation des pierres semi-précieuses (améthystes, jaspes, aventurines, …) qui m’a été transmise par Patrick Burensteinas au cours des différents stages, conférences, …

Comment travailler avec ces pierres

Tout d’abord, commençons par le début, vous savez déjà très certainement que les pierres nous aident à travailler sur nous-mêmes, cheminer vers nous-mêmes.

Vous pouvez les utiliser seules, ou couplées avec d’autres pierres telles que vendues en bracelets dans certains magasins, ou serties avec un métal pour en faire un bijou, … Mais il faut savoir que tout ça n’est pas anodin !

Je vais donc vous rappeler les principes de bases, en commençant par l’utilisation d’une seule pierre.

Comment utiliser une pierre

Il existe à ma connaissance 3 grandes façons pour utiliser les pierres :

  1. Soit vous la portez sur vous, dans une poche ou en bijoux, éventuellement sertie dans le métal associé quand c’est possible (voir le tableau récapitulatif plus loin), et si possible proche du plexus solaire (le point d’entrée et le plus le plus efficace pour la majorité des pierres)
  2. Soit vous méditez avec, une méthode simple consiste à vous allonger, à placer la pierre sur le plexus solaire, et à penser à elle, sa présence, sa forme, sa couleur, les symboliques associées, … (voir tableau récapitulatif plus loin). Visualisez, ressentez qu’à chaque inspir, un nuage de la couleur de la pierre représentant l’émotion associée vient vous remplir complètement, et qu’à chaque expir, ce nuage ressort de vous emmenant avec lui toutes les émotions bloquées.
  3. Soit, dernière méthode, vous pouvez utiliser la pierre en solution : Mettez la pierre dans un verre d’eau pas trop minéralisée, et laissez la tremper dedans pendant environ 7H, la nuit, à l’abri des rayons directs de la lune et du soleil (par exemple à l’intérieur pas trop près de la fenêtre). Puis, buvez le verre d’eau le matin à jeun. ATTENTION, certaines pierres sont toxiques, telle que la pyrite, auquel cas laissez simplement la pierre contre le verre d’eau et non dedans ! Pour les pierres données dans le tableau il n’y a à ma connaissance pas de problèmes de toxicité connue. De même, cette méthode travaillant de l’intérieur, peut provoquer des désagréments gastriques lorsqu’on est pas habitué !

Une chose également à savoir, c’est que les pierres travaillent quand on les utilise, et aussi au moment où on arrête de les utiliser ! En effet, la pierre rayonne une énergie qui vient nous aider à libérer les émotions bloquées liées à la pierre, en imposant une « force » pour obliger l’émotion à circuler. Cela crée forcément des tensions. Le fait de retirer la pierre supprime cette « force » et donc arrête cette tension. Le corps ainsi que le subconscient vont naturellement libérer un peu plus d’émotion et de tension par effet de relâchement.

Voilà pour l’essentiel avec une pierre. Et avec plusieurs ?

Comment et pourquoi l’utiliser conjointement avec d’autres

Ce n’est pas fréquemment dit, mais nos émotions marchent par paire en vases communicants, en plus de fonctionner ensemble dans les schémas émotionnels. Comment exactement ?

Pour s’y retrouver simplement, une émotion est symboliquement représentée par une couleur. Les couleurs complémentaires étant liées entre elles, les émotions associées le sont également !

Faites l’expérience, regardez un objet vraiment rouge (de couleur pure) et fixez le pendant 1 minute, puis regardez ailleurs. La « tâche » restant sur la rétine est verte, la couleur complémentaire.

De la même manière, l’ombre créée par une lumière de couleur est elle-même de la couleur complémentaire à celle de la lumière. Par exemple une lumière orange créera une ombre bleue !

Voici un petit tableau récapitulatif des pierres et symboles liés à chaque émotion de base, selon la Kabbale Alchimique (non exhaustive, on pourrait ajouter les plantes, organes, …) :

Mondes de la Kabbale
Émotions / Vertus Rejet, Rigidité / Rassemblement, Accueil Contrôle, Pouvoir / Puissance, Décision Juste Jugement, Colère / Action Juste Égoïsme / Altruisme, Positionnement Juste Rancœur, Remords, non dits / Pardon, Compassion Croyances / Ecoute, Intuition, Inspiration Peur / Ouverture d’Esprit
Phrase associée / concept « Rassembler ce qui est épars sans succomber au chaos » La Batterie qui va avec le moteur Le moteur « Ce qui est en Haut est comme ce qui est en Bas » La connaissance des choses cachées « Être capable de parler sans n’écouter que soi » L’émotion liée à notre plan d’existence*

 Forme / Couleur

           
 Pierres  Obsidienne, Tourmaline Noire  Sodalite  Jaspe Rouge  Citrine  Aventurine  Cornaline, Calcite Orange  Améthyste
 Métal  Plomb  Étain  Fer  Or  Cuivre  Mercure  Argent
Notes de musique Si La Sol Fa Mi Do
Planète Saturne Jupiter Mars Soleil Venus Mercure Lune
Jour de la semaine Samedi Jeudi Mardi Dimanche Vendredi Mercredi Lundi

* Pourquoi la peur est-elle liée à notre plan d’existence ? Selon la Kabbale Alchimique, nous sommes dans le 10e monde, et une fois la peur traversée et notre âme assez allégée, nous nous réincarnerons dans le 9e où notre principal travail sera donc l’écoute, et ainsi de suite jusqu’au retour dans l’Unité (qui est hors tableau, dans le 1° monde). A partir du 9e monde, le temps n’est plus linéaire, nous vivons tous les instants de toutes les vies en même temps donc la peur, liée à une incertitude du futur, ne peut plus être. De ce fait, notre plan actuel est le seul où nous puissions expérimenter la peur ! Je ne développe pas plus ici car ce n’est pas le sujet.

Un point intéressant que vous pourrez noter : en dehors de l’Or qui ne s’oxyde pas, et qui est déjà de la bonne couleur, chaque métal s’oxyde de la couleur associée (le cuivre donne du vert de gris, qui est vert, l’argent donne un oxyde violet, …). L’Alchimiste dit que oxyder un métal, c’est faire des trous dedans, et que ce faisant on libère son esprit et donc son message !

Un autre point intéressant : les émotions plutôt masculines sont les 5 et 7, couleurs complémentaires. Les émotions plutôt féminines, sont les 4 et 8, couleurs complémentaires, et les émotions plutôt structurelles sont les 3, 6 et 9 (6 et 9 couleurs complémentaires, et le 3 est une émotion liée la capacité d’adaptation de la structure, d’ailleurs le nom hébreu est Binah qui signifie intelligence).

Donc, par exemple avoir une vraie écoute (8°) demande aussi du lâcher-prise (4°), de même que les jugements (5°) sont très liés au fait de pardonner (7°) et que l’une de nos plus grosses peurs (9°) est souvent de ne pas avoir de place (6°).

Si vous souhaitez être certain de ne pas oublier de travailler sur une émotion, vous pouvez le faire en fonction des jours de la semaine : à chaque jour correspond une émotion particulière 😉 !

Pour ce qui est du travail avec plusieurs pierres à la fois, c’est bien entendu possible, tout en faisant attention. D’une part, forcément ça fatigue, et en faire trop n’est jamais conseillé, mais aussi, plus vous portez de pierres différentes, plus vous recevez de rayonnements de natures différentes dans votre énergie proche. Ça peut rendre plus difficile le fait de se relier à soi-même et de se centrer !

Les nettoyer, les recharger, qu’est-ce que ça signifie ?

Bon, maintenant que nous savons comment les utiliser pour notre cheminement personnel, certains parlent aussi de les nettoyer de temps et temps, et de les recharger fréquemment.

Pour pouvoir parler de ça, nous avons d’abord besoin de mieux comprendre ce que signifie les nettoyer, les recharger, et tout simplement les utiliser !

Comment ça marche en fait ?

Commençons donc par l’essentiel : comment ça marche !

C’est bien d’utiliser des pierres, mais c’est intéressant aussi de comprendre un peu mieux comment ça marche, il y a des détails particulièrement intéressants, en rapport avec la biologie, la physique, …

En effet, nous avons vu que les pierres principales liées aux 7 émotions du tableau sont reliées à des « mondes » de 3 à 9, ainsi qu’à une couleur, une forme, une note de musique et un métal. Est-ce seulement symbolique ?

Nous avons déjà vu que l’oxyde du métal était de la couleur de l’émotion correspondante. En allant un peu plus loin, on peut se rendre compte que les minéraux (pierres, métaux, …) sont des structures cristallines. Qui dit structure cristalline dit mode de cristallisation (organisation des cristaux dans l’espace). Ces modes sont au nombre de 7, et d’une certaine manière donc, l’organisation interne des pierres et métaux correspond à la forme géométrique qui y est liée.

Nous pouvons aussi faire le rapprochement avec la structure cellulaire : l’ADN, double hélice bien connue, contient en son sein des ponts disulfure métalliques faits à partir de ces 7 métaux. Une manière physique de faire circuler l’information et potentiellement d’y stocker nos réactions aux émotions ? D’ailleurs, il existe pour chaque individu une carte métallique : la proportion de chaque métaux stockés dans notre ADN correspond à la proportion de chaque émotion que nous avons encore à libérer !

Une petite expérience que vous avez peut-être déjà vécue montre au passage ce lien entre les métaux et notre biologie : prenez un bracelet par exemple en cuivre si vous avez des remords ou de la rancœur. A votre contact, le bracelet va s’oxyder ! J’ai déjà entendu dire « C’est que c’est mauvais ! ». Au contraire, c’est une bonne chose, notre corps s’arrange pour oxyder le métal, et donc rappelez-vous nous libérons le message du métal, pour pouvoir nous l’approprier. D’un point de vue chimique, c’est comme-ci nous décomposions le métal pour le faire circuler dans  notre corps et ainsi équilibrer notre ADN !

Continuons ensuite avec les notes et les couleurs, que nous connaissons en particulier dans l’Art. L’Alchimiste nous dit « les couleurs sont des serrures dont les notes de musique sont les clés. D’ailleurs une portée musicale ne commence-t-elle pas par une clé ? ». Par ailleurs, Patrick Burensteinas nous raconte que dans le creuset, lorsqu’un métal se transmute en un autre, la note de musique associée tinte dans le laboratoire.

Je vous laisse méditer dessus 😉 !

Une dernière considération, celle-ci bien plus Alchimique et énergétique : Tout est vivant selon l’Alchimiste, toute la création ne servant qu’à transmuter les émotions en Lumière pour retrouver l’Unité. Les minéraux, et donc les pierres ne font bien entendu pas exception. Pour l’Alchimiste, les pierres émettent leurs propres émotions, et il s’avère que la polarisation de ces émotions est bonne pour nous et nous aide à libérer les nôtres. On peut alors imaginer,  de la même manière, que nos émotions sont bonnes pour les pierres. Il s’agirait alors d’une vraie synergie.

Du coup, les recharger ?

Mais du coup, recharger les pierres, est-ce que ça marche, qu’est-ce que cela fait, et finalement, est-ce une bonne chose ?

De ce point de vue, oui recharger les pierres marche, d’ailleurs empiriquement il est difficile de dire le contraire. Le point important n’est pas là.

Dès lors que la pierre émet ses propres émotions, la recharger signifie lui faire faire le plein d’émotions, donc un choc émotionnel, pour qu’elle puisse de nouveau en émettre.

Ce n’est pas une bonne chose pour elle, au contraire ! C’est faire « de l’esclavagisme de pierres », les empêcher de finir leur vie tranquillement pour notre « bien-être ».

D’ailleurs, naturellement la pierre ne connait ni la lune ni le soleil puisqu’elles vivent dans des gangues sous terre (nous les prenons dans des carrières), donc les recharger à la lune ou au soleil et d’emblée contre nature !

Si cette version résonne en vous, alors que faire ? C’est simple, rendez la pierre à la terre et laissez la simplement finir sa vie. Rachetez-en une si nécessaire :-).

Les nettoyer

Le dernier point concerne le nettoyage. Est-ce que ça marche et comment le faire ?

Alors, ce que j’ai pu expérimenter, c’est que en effet après avoir beaucoup travaillé avec les mêmes pierres (des années pour le coup), elles étaient teintées d’un brouillard de mes émotions et n’étaient plus aussi neutres.

De ce fait je les ai nettoyées.

J’ai personnellement utilisé 2 méthodes qui ont plutôt fait leurs preuves : les mettre sont l’eau ou dans la terre pendant un certain temps.

Les mettre sous l’eau, vous pouvez les laisser tremper, mais le mieux est un filet d’eau continue. Par contre, je ne saurais vous dire combien de temps, car j’ai fini le travail en les enterrant, par souci d’économie d’eau.

Les enterrer n’est pas compliqué, et 24H suffisent à priori à la décharger.

Il est possible aussi de les mettre dans du gros sel, ou d’utiliser de l’encens tel le benjoin ou la sauge.

Par contre un autre point important vient s’ajouter ici : Certaines pierres ne doivent pas être enterrées trop longtemps. Par exemple : l’améthyste est aussi un repas apprécié des gnomes, élémentaux de terre, qui peuvent de se fait venir s’en nourrir ! C’est le seul exemple que je connais vraiment mais peut-être y en a-t-il d’autres. Certaines pierres également ne supportent pas l’eau, c’est le cas en particulier des pierres qui contiennent du fer, car elles vont rouiller, et d’autres n’aiment pas le sel, en particulier celles qui contiennent des canaux telle la cornaline.

Voilà, je pense avoir fait globalement le tour des infos de base.

Bien entendu, les thèmes comme la Kabbale Alchimique, je les ai simplement survolés rapidement car pour chaque sujet des livres entiers existent !