Libre arbitre et Destin, et si les deux n’étaient pas contradictoires ?

Libre arbitre ou destin ?

Dans les milieux philosophiques s’affrontent souvent deux courants qui semblent totalement contradictoires : le libre arbitre et le destin. Et si notre vision du temps lui même était erronée et nous amenait à cette séparation ?

Libre arbitre ou Destin ? Les arguments qui semblent les opposer

En effet, lorsque l’on parle du débat libre arbitre ou destin, quelque chose semble nous sauter aux yeux : Les deux ne sont pas compatibles.

En effet, le libre arbitre implique que notre futur soit le résultat de nos choix à un instant donné, et que ce choix ne soit dicté que par notre propre raisonnement, nous permettant la prise de décision qui fit basculer, ou non, notre vie dans telle ou telle direction.

A l’inverse, le destin, que certains désignent aussi par Karma (même si cette appellation est une mauvaise traduction et ne traduit pas correctement le concept de Karma suivant la philosophie bouddhiste) décrit une ligne de vie tracée à l’avance, impliquant bien entendu que nous ne vivons que ce qui a été écrit pour nous, sans pouvoir sortir de cette ligne d’événements et donc logiquement que nous n’avons pas de pouvoir réel de décision la-dedans. L’opposé du libre arbitre en quelque sort…

Et pourtant, ces deux concepts ne sont pas totalement incompatibles, il suffit juste de comprendre comment ils peuvent fonctionner ensemble !

L’ensemble des possibles, un arbre temporel

Pour certains, spirituels comme scientifiques, le temps n’est linéaire, cette linéarité n’étant que le fruit de la perception de celui-ci créée par notre cerveau (histoire de nous simplifier l’existence).

Nous ne reviendrons pas dans cet articles sur les considérations physiques qui décrivent aujourd’hui le temps dans la structure de la matière, mais plutôt sur une manière de comprendre ce que nous vivons, de manière imagée.

Imaginez que nous ayons en effet un destin. Habituellement celui-ci est représenté grâce à une ligne temporelle dans laquelle les événements sont écrits à l’avance.

Et si nous disions que ce destin n’est pas une ligne, nous menant à un seul futur possible, mais plus comme un arbre de possibilités ?

Prenez le fonctionnement d’un arbre. Celui-ci pompe la sève depuis ces racines, pour la faire remonter dans son tronc, puis dans ses grosses branches, puis les plus petites, …

Imaginez maintenant que notre vie fonctionne de la même manière. Nous sommes en permanence sur cet arbre. A chaque prise de décision, nous pouvons rester sur le tronc principal, ou aller sur une branche un peu plus petite, quittant alors la « ligne temporelle principale » pour changer un peu notre mode de vie. Cette branche devient alors le nouveau tronc, et de nouvelles branches apparaissent.

Ces branches ne sont pas illimités, ou plutôt si mais les plus petites branchettes sont très difficiles d’accès (exemple simple, devenir riche du jour au lendemain n’est pas impossible, juste assez improbable).

Vous pouvez alors comprendre que notre libre arbitre consiste ici à choisir consciemment la branche que nous voulons vivre dans notre arbre de vie. La facilité d’accès à une branche est conditionnée par nos prises de décision précédentes. Cela ressemble à l’idée que certains se font du Karma ou du destin. Mais celui-ci n’est alors plus totalement fixé. Pour autant, l’idée de destin reste dans le sens d’une force qui nous pousserait toujours sur la ligne de vie principale, changer complètement de vie du jour au lendemain étant possible, mais particulièrement difficile.

Kaizen Magazine explique tout cela dans un article bien imagé.

Notre pouvoir de décision est entaché par notre mode de fonctionnement émotionnel

Bien entendu, dans tout les cas le processus décisionnel que nous possédons n’est jamais totalement neutre, et bien que nous pensions toujours avoir un raisonnement le plus logique et rationnel possible en fonction des situations, nos émotions agissent toujours en filtre et nous empêchent de percevoir des décisions comme étant fastes ou néfastes, au travers notamment de nos croyances.

Les techniques diverses et variées de gestion émotionnelle, dont bien-sûr la Trame nous aident à avancer dans ce cheminement intérieur, qui nous permettra, un jour, de comprendre et vraiment prendre en main notre vie.